Nous contacter! Nos brochures Agenda

Actualités

29/06/2020

#InterviewAlumni – Léa Desanges (BSB’19): "La data, c’est l'or noir des entreprises; ma spécialisation dans ce domaine m’a ouvert pas mal de portes!"

Data Analyst chez M6 Publicité

#InterviewAlumni – Léa Desanges (BSB’19): "La data, c’est l'or noir des entreprises; ma spécialisation dans ce domaine m’a ouvert pas mal de portes!"

 

Qui es-tu, avant d’être Data Analyst chez M6 Publicité?

Je m’appelle Léa, j’ai 23 ans et je suis originaire de Bandol, dans le Var. Après un bac S, j’ai commencé mes études par un DUT en Gestion des Entreprises et Administrations à Toulon. Puis, j’ai intégré BSB en 2015, et clôturé ces belles années par une spécialisation en Data Science.

Et sinon, tu fais quoi dans la vie… professionnellement?

Je suis Data Analyst au sein du Groupe M6. Plus précisément, je travaille pour M6 Publicité, la régie du groupe. Mon rôle est donc d’analyser le grand nombre de données que l’on récupère au quotidien sur nos utilisateurs comme par exemple leurs profils, leurs consommations… Cela dans le but de leur proposer des publicités en adéquation avec leurs affinités.

Un mot de ton parcours entre BSB et ton job actuel?

Après ma spécialisation en Data Science, j’ai cherché un stage de fin d’études en tant que Data Analyst et j’ai été prise chez M6 Publicité pour 6 mois. Il n’était alors pas question que ce stage débouche sur un emploi… mais il en a été autrement puisqu’un poste s’est ouvert pour moi. Une super occasion!

Si tu devais présenter M6 Publicité à un enfant?

Je ne devrais pas car nous ne sommes pas censés cibler les enfants! Mais je dirais que grâce a M6 Publicité et grâce à mon travail, ses parents seraient plus susceptibles d’acheter le dernier produit de chez JouéClub…

Une anecdote marquante à raconter?

Le site du Groupe M6 se trouve à Neuilly-sur-Seine, et c’est également là que les enregistrements studio ont lieu. Alors c’est marrant de croiser Cristina Cordula dans l’ascenseur, ou Stephane Rotenberg au café!

La dernière grande fierté que tu aurais dû davantage célébrer?

Mon diplôme! Crise sanitaire oblige… nous n’avons pas encore pu avoir notre cérémonie des diplômes au Zénith de Dijon, emblématique! Mais nous l’attendons avec impatience, ce doit être un moment inoubliable à vivre avec ses amis et sa famille.

La plus grosse difficulté que tu as vécue jusqu’ici avec M6 Publicité?

Ces derniers mois n’ont pas été faciles. D’abord le Groupe M6 a subi une cyberattaque en octobre dernier, nous n’avons plus pu utiliser nos ordinateurs professionnels pendant quelques semaines, puis les grèves à Paris en décembre, et enfin l’épidémie du Covid-19 en mars! Cela fait donc quelques mois que nous sommes beaucoup en télétravail, cela a ses avantages, mais finalement, la vie au bureau est importante je trouve.

Un témoignage à partager concernant l’épisode Covid-19?

Mon activité personnelle s’est pas mal réduite. On me demande souvent pourquoi, car en effet les audiences des médias ont bien augmenté pendant le confinement. Mais à la pub, c’est différent: beaucoup d’annonceurs comme ceux du secteur des voitures, qui représente un gros chiffre d’affaires, ce sont retirés pendants cette période.

Un acteur du changement, c’est quoi pour toi?

C’est quelqu’un d’ambitieux qui assume qui il est et ce qu’il fait.

Ta morning routine pour avoir l’énergie de changer les choses chaque jour?

Se doucher, s’habiller, se maquiller, airpod dans les oreilles, et oublier qu’on a 40 minutes de métro (et essayer de ne pas trop faire la tête dans les transports)!

Quel genre d’étudiante étais-tu?

J’étais très investie dans la vie associative de l’école, j’étais membre de deux associations, dont le BDE. J’ai adoré mes années à Dijon, c’est ma ville de cœur!

Si tu pouvais revivre ta période étudiante, que ferais-tu autrement?

Absolument rien! Ces années sont inoubliables et les moments passés mémorables. Je le savais quand je suis rentrée à l’école et je me disais que je m’apprêtais à vivre mes meilleures années. Je crois que j’avais raison.

Quel est le choix de parcours ou l’action entreprise lorsque tu étais étudiante qui t’a le plus servi?

Je dirais que ma spécialisation en Data Science m’a ouvert pas mal de portes. C’est un secteur qui recherche beaucoup, et j’ai l’impression d’être arrivée sur le marché du travail au bon moment. Je n’ai pas eu de mal à trouver un emploi et j’ai eu plusieurs propositions. Une école sur un CV c’est super, et quand on a le petit plus qui nous démarque du lot c’est encore mieux. La spécialisation est importante.

Une rencontre qui t’avait particulièrement inspirée durant ton parcours à BSB?

C’est au Canada, à l’University of New Brunswick, pendant mon échange, que j’ai fait cette rencontre inspirante. Mon professeur de marketing était passionné de data et c’est lui qui m’a poussé à prendre la spécialisation Data en dernière année. La data, c’est l'or noir des entreprises, comme l’évoque le visuel que j’ai choisi.

Ta prochaine grande ambition?

Professionnellement, ma carrière en est à ses débuts, j’adore le secteur dans lequel je travaille et je compte m’y épanouir encore. Personnellement, c’est de me sentir toujours à l’aise avec ce que je fais et qui je suis. Ce n’est pas vraiment une "grande ambition" mais c’est essentiel pour moi.

Un conseil ou un message à donner à un étudiant de BSB?

Ce doit être TRES redondant mais profite, profite, profite! Vis tout ce que tu as à vivre, les études, les assos, les soirées, l’étranger si c’est possible, pour ne rien regretter. Ces années passent si vite, elles sont courtes mais intenses. Investis-toi, apprends, l’école sert aussi à nous préparer à la vie.

Plus d’info sur M6:

 

 



< Retour à la liste des actualités


Newsletter