Nous contacter! Nos brochures Agenda

Actualités

21/04/2019

#InterviewAlumni – Pauline Bony (BSB’1999): ‟Je sauve la peau des gens!”

Fondatrice et Directrice de SAEVE

Qui es-tu, avant d’être Fondatrice et Directrice de SAEVE ?
Je m’appelle Pauline, je suis originaire de Lyon et vis à Paris depuis 20 ans. J’ai un mari qui s’appelle Arnaud, qui était aussi à BSB, et j’ai deux enfants. Je suis issue de la Promotion 1999 du Master Grande Ecole, et si je devais me définir en un mot, je dirais que je suis quelqu’un de passionné.

Et sinon, tu fais quoi dans la vie… professionnellement ? Quel est ton rôle au quotidien ?
J’ai créé voilà deux ans une marque qui s’appelle SAEVE. C’est une entreprise de cosmétique naturelle qui allie à la fois ma passion pour la beauté naturelle, mon expérience de 15 ans en tant que Directrice Marketing chez Caudalie et L’Oréal, et… mes racines auvergnates, et notamment ma connaissance des plantes, des arbres et du bouleau en particulier.

Un mot de ton parcours entre BSB et ton job actuel ?
Je suis rentrée chez Caudalie directement après mon diplôme. A l’époque on était cinq et on vendait trois produits… Aujourd’hui c’est l’une des premières entreprises mondiales du secteur ! Après 11 ans chez Caudalie, j’ai passé 5 ans chez L’Oréal comme Directrice Marketing international pour Roger & Gallet.

Si tu devais présenter SAEVE à un enfant ?
Nous proposons des crèmes de soin ultra naturelles qui contiennent un trésor provenant d’un arbre, le bouleau, qui permet à la peau de garder toute sa fraicheur et sa jeunesse. Elle est fabriquée en France, exclusivement avec des ingrédients français.

Une actualité à partager ?
Le lancement de la marque ! C’est encore un petit bébé puisqu’elle a été lancée seulement en juin dernier.

Une anecdote marquante à raconter, un témoignage client fort ?

Régulièrement, des gens m’appellent pour me dire que j’ai sauvé leur peau ! Nous avons notamment mis au point un sérum ultra performant contre l’acné. Il m’arrive assez fréquemment de recevoir des photos pas très ragoutantes de visages avant… et puis les photos après avec une peau impeccable ! Je dois dire que ça, c’est la plus belle des récompenses. J’ai vraiment voulu des concentrations ultra élevées pour mes produits, la qualité est là et c’est hyper gratifiant de voir sur pièce les résultats – d’autant qu’en lançant 42 produits d’un coup, il y avait un peu de stress au démarrage…

La dernière ou la plus belle réussite/grande fierté que tu aurais dû davantage célébrer ?
Simplement, la réussite de SAEVE. Evidemment rien n’est acquis car nous sommes encore en plein lancement… ce pourquoi je ne la célèbre pas encore totalement, mais c’est aujourd’hui une très belle réussite. Les premières étapes sont vraiment encourageantes.

La plus grosse difficulté que tu as vécue avec SAEVE ?
La distribution commerciale. Non seulement il n’est pas toujours évident de recruter des bons commerciaux, mais aussi de convaincre les pharmaciens de prendre nos produits…

Un acteur du changement, c’est quoi pour toi ?
Cela se joue dans la façon dont on travaille, en mode startup. Par rapport à ma période à L’Oréal par exemple, grosse machine où les temps de décision peuvent être très longs à cause de la hiérarchie, des processus de validation, je pense qu’il est important de faire confiance au gens, de responsabiliser les jeunes notamment, pour gagner en rapidité, en efficacité, et au final changer positivement les choses.

Un acteur du changement qui t’inspire ?

Axelle Tessandier. Une jeune femme qui s’est occupée de la communication d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, mais qui a aussi fondé sa boite de communication digitale. Elle trace sa route, elle est dans la modernité et elle mène aussi un combat pour l’égalité des femmes, un sujet qui me tient particulièrement à cœur. J’ai eu l’occasion de la rencontrer : c’est une personne vraiment inspirante.

Ta morning routine pour avoir l’énergie de changer les choses chaque jour ?

Ma morning routine est hyper conventionnelle : je m’occupe de mes enfants ! Plus spécifiquement par rapport à mon travail, il est vrai que le matin j’aime me projeter dans ma journée en pensant à la façon dont je vais communiquer ma passion à mes équipes. Il est fondamental de savourer les moments présents et j’aime ces petites prises de conscience quotidiennes où je me dis que j’ai la chance de vivre de ma passion et que ça marche.

L’événement qui t’a donné envie de contribuer au changement ?

L’approche de mes 40 ans. Une période qui a correspondu à une volonté de donner plus de sens à ma vie professionnelle et qui a débouché sur la création de SAEVE.

Quel genre d’étudiante étais-tu ?

Une étudiante assez fêtarde, mais studieuse également ! J’ai fait partie d’une liste BDE, donc oui clairement j’aimais faire la fête, et l’Ecole nous le permettait – ce qui était bienvenue après deux ans de prépa HEC. Franchement, c’était une très belle époque.

Si tu pouvais revivre ta période étudiante, que ferais-tu autrement ?
Quasiment rien, si ce n’est vivre une année à l’étranger. Ça ne se faisait pas encore vraiment à l’époque… J’ai simplement passé trois mois en stage à Londres, par contre il me semble que j’ai été l’une des premières à faire une année césure. En fait j’ai toujours su ce que je voulais faire, bosser dans le secteur des cosmétiques, donc mon chemin était assez bien tracé.

Quel est le choix de parcours ou l’action entreprise lorsque tu étais étudiante qui t’a le plus servi ?
L’année césure justement : j’ai travaillé chez Sanofi Beauté pendant un an. À l’époque c’était super rare et ça m’a ouvert toutes les portes par la suite.

Une rencontre qui t’avait particulièrement inspirée durant ton parcours à BSB ?
Ma prof de marketing Joëlle Brouard. Elle m’a fait rêver ! J’ai adoré apprendre le marketing avec elle. Pour la petite histoire, elle m’avait d’ailleurs offert une aquarelle de Dijon avec un mot super gentil pour me souhaiter bonne chance pour ma carrière, lors de ma remise de diplôme. Je l’ai j’ai toujours chez moi.

Ta prochaine grande ambition ?
Réussir en Chine où nous venons de lancer la marque. J’en reviens justement, j’y ai rencontré plein d’acteurs, dans le digital notamment. Réussir sur ce marché est mon nouvel objectif majeur.

Un conseil ou un message à donner à un étudiant de BSB ?
Trouve ta passion et fais-en ton métier ! Il n’y a que comme ça qu’on aime se lever le matin, les choses sont beaucoup plus simples ainsi. Et il ne faut jamais rien lâcher, toujours persévérer. Une autre chose : cultive ton réseau ! C’est fondamental et je le constate tous les jours. C’est quelque chose que j’ai beaucoup appris chez L’Oréal. Les jobs se trouvent aussi comme ça. Le moindre déjeuner ou afterwork a son importance.

Plus d’info sur SAEVE :
• Site web : saeve.com
• Instagram : saeve_france

[OFFRE EXCEPTIONNELLE] avec le code « BSB », -15% sur toute commande passée sur saeve.com avant le 15 mai !



< Retour à la liste des actualités


Newsletter