Nous contacter! Nos brochures Agenda

Actualités

03/06/2019

Le MS CIVS fête ses 30 ans avec ses diplômés

Rendez-vous aux alumni de la région le 6 juin au Pavillon 1889 de Beaune

Le MS CIVS fête ses 30 ans avec ses diplômés

Rendez-vous aux alumni de la région le 6 juin au Pavillon 1889 de Beaune

Créé en 1988 et diplômant sa première promotion en 1989, le MS CIVS (Mastère Spécialisé en Commerce International des Vins & Spiritueux) fête ses 30 ans cette année. Il s’agit du plus ancien programme de second cycle dédié au business des vins et spiritueux en France. Toute cette année, il a profité des voyages d’étude de la 30e promotion à travers le pays pour fêter cet anniversaire avec ses diplômés. L’étape finale des célébrations a lieu de 6 juin à Beaune avec les diplômés exerçant dans la région. L’occasion de mesurer la puissance d’un réseau de près de 800 diplômés.

Rendez-vous jeudi le 6 juin au Pavillon 1889 de Beaune, à 19h

La School of Wine & Spirits Business (SWSB) de BSB a donné rendez-vous aux diplômés du MS CIVS pour le point final des festivités autour du 30e anniversaire du programme. Une cinquantaine d’entre-eux est attendue pour célébrer cet évènement en compagnie des équipes de la SWSB et de divers représentants de son écosystème, au sein du campus beaunois de BSB.

Tout au long de l’année, des rencontres ont eu lieu en France avec la promotion actuelle, dans le cadre des voyages d’études de cette dernière à travers les régions viticoles du pays (Bordeaux, Cognac, Champagne, Alsace, Chablis, Vallée du Rhône, Provence). Beaune et la Bourgogne sont le dernier de ces rendez-vous qui s’adressent aux presque 800 diplômés du programme.

De la vigne à la vigne… en passant par la philo et le consulting

Parmi eux sera présente Rose-Marie Ponsot, diplômée du MS CIVS en 2014, aujourd’hui Directrice générale du Domaine Ponsot – qui produit une majorité de grands crus et travaille aujourd’hui à 95% à l’export. « Je suis née dans les vignes de la Côte de Nuits, dans un domaine familial qui existe depuis 1872, j’en représente la quatrième génération », explique celle qui a d’abord obtenu un doctorat de philosophie des sciences et d’épistémologie à la Sorbonne avant de travailler pendant 25 ans comme Directrice chez Mercuri Urval, groupe international spécialisé en conseil en management et chasse de tête.

« En 1996, tout en menant cette carrière, j’ai repris la cogérance du domaine familial avec mon frère, en m’impliquant dans les grandes décisions mais sans être sur les dimensions opérationnelles. Et puis au bout de 25 ans dans le consulting, j’ai eu envie de me rapprocher du monde du vin et j’ai décidé de faire le MS CIVS pour préciser mes idées et amorcer une rupture dans ma carrière. »

Formation kaléidoscope et force de réseau

« Ce que je retiens de la formation ? Son côté kaléidoscope : on y aborde l’œnologie, la viticulture, les apports théoriques du marketing et beaucoup d’autres choses, en prenant le temps d’approfondir. Et puis on y trouve ce qu’on y apporte : la diversité des profils est très enrichissante dans les échanges entre participants – l’année de formation évidemment, et puis après aussi. »

« Les liens avec les camarades de promotion sont inaltérables, mais plus que ça, le réseau de l’ensemble des diplômés est une ressource fantastique. C’est simple, quand j’ai besoin de quelqu’un – que ce soit pour discuter d’une spécialité comme le business en Chine ou pour recruter – je commence systématiquement par regarder le réseau CIVS/SWSB. » C’est ainsi qu’en 2017, Rose-Marie recrute Alexandre Abel, diplômé du MS CIVS en 2012, œnologue avec une expérience de 5 ans comme Directeur export dans la tonnellerie, pour l’accompagner dans la gérance du Domaine alors que son frère part se consacrer à des projets personnels.

« Le vivier du MS CIVS est précieux, ce recrutement en est la preuve. C’est aussi pour cela que les événements avec les diplômés comme ce rendez-vous des 30 ans sont importants – pour voir, retrouver ou rencontrer certains anciens, et entretenir ce lien utile à tous. Qui sait si je n’y piocherai pas des pistes pour ma stratégie ou mes investissements ? », conclut Rose-Marie, qui prépare déjà l’arrivée de la cinquième génération à la tête du Domaine.



< Retour à la liste des actualités


Newsletter