Nous rencontrer Nous contacter! Nos brochures Agenda

Actualités

04/02/2018

Les enseignements du "Creativity Challenge"

Les élèves de 2e année du MGE devaient imaginer BSB en 2049 et ont été très créatifs !

Les enseignements du "Creativity Challenge"

Mi-janvier, pendant plus d’une semaine, tous les élèves de 2e année du Master Grande Ecole (MGE) participaient au "Creativity Challenge", au cours duquel ils devaient imaginer BSB en 2049.

26 équipes de 7 ou 8 étudiants ont ainsi planché sur le thème : « Rêvez, imaginez et créez : Comment imaginez-vous BSB dans 31 ans pour que votre école soit adaptée à l’entreprise de demain ? » En début de semaine, une présentation théorique sur la créativité a été assurée par le collectif La Banane de Dijon, ainsi qu’une présentation du programme en collaboration avec TalentCampus et Idefi (Initiatives d »Excellence en Formations Innovantes) sur le développement des softskills de l’individu.

C’est finalement l’équipe de Pierre Pouponneau qui a remporté le challenge, avec un projet baptisé « Origine » et notamment une vidéo particulièrement chiadée. Il raconte : « Une fois en équipe, nous avons brainstorméafin de faire émerger des axes sur un sujet particulièrement large. Chacun a fait part de ses idées, puis nous avons élaboré un mind mapping pour nous créer un fil conducteur et relier toutes les idées entre elles. L’étape suivante fut la création d’un script, puis chacun a recherché des images et vidéos sur le web qui pouvaient illustrer notre présentation. Enfin nous avons pu nous appuyer sur la compétence audiovisuelle d’un membre du groupe pour la réalisation de notre vidéo. »

« Nous avons pu mettre en avant quelques idées fortes des chamboulements de nos sociétés qui auront une incidence directe sur l’école de demain : un aspect technologique, avec le développement du transhumanisme et la notion d’homme augmenté ; un aspect démographique, qui est un véritable enjeu pour savoir comment nous allons gérer notre espace et l’accès aux ressources ; et dans ce monde, comment BSB s’adaptera à cela, en prenant en compte les révolutions du marché du travail. »

Liberté maitrisée

« Au final je pense que le jury a apprécié notre vidéo, que nous avons accompagné d’une frise chronologique sur paper board lors de notre présentation – comment nous arriverons en 2049. D’une manière plus générale, j’en retiendrai une super expérience pour nous, l’opportunité de construire un projet cohérent en groupe, où précisément il était intéressant de voir la façon d’envisager l’avenir selon chacun d’entre-nous. Et puis pour ce qui est de la créativité, nous avons au moins compris une chose : il ne faut pas se donner de limite ! Avec une liberté cadrée, maitrisée, on arrive à de très belles choses. »

Gaël Millière, Responsable de projets à la Direction Académique de BSB, a également participé à cette semaine de la créativité, notamment en tant que président du jury qui a évalué l’équipe de Pierre. « Nous avons rencontré de belles équipes porteuses de beaux projets », témoigne-t-il. « Trois points nous ont particulièrement séduits dans ce projet « Origine » : d’abord l’approche « savoir d’où je viens pour savoir où je vais », qui nous a embarqué 50 ans en arrière avant de nous faire revenir en 2018 pour un état des lieux afin de mieux nous propulser en 2049 ; une restitution fluide avec un support de qualité qui reflétait bien la synthèse d’un atelier de créativité ; et puis les valeurs : le groupe s’est projeté en 2049 sans perdre l’ADN de BSB. »

« De cette semaine, je retiens que nous n’attendrons pas 2049 pour répondre à certains besoins de nos étudiants : certaines projections sont réalisables dès demain. Pour le reste, je trouve que l’un des forts intérêts de ce challenge est qu’il offre une grande liberté aux élèves, qui les fait sortir de leur zone de confort. J’ai le sentiment que cette expérience stimule leur créativité, mais leur fait aussi prendre conscience que le cadre proposé par BSB pour l’accompagner peut être utile.



< Retour à la liste des actualités


Newsletter