Nous rencontrer Nous contacter! Nos brochures Agenda

Actualités

24/11/2017

Témoignage de Nicolas Lainé, diplômé du MSc Wine Business (promo 2012)

Nicolas Lainé (diplômé du MSc Wine Business), désormais Export Manager & Responsable Œnotourisme et Événements au Château de Meursault

Témoignage de Nicolas Lainé, diplômé du MSc Wine Business (promo 2012)

Créé en 2009, le MSc Wine Business est l'un des trois programmes proposés par la School of Wine & Spirits Business. Ce programme intégralement enseigné en anglais s'adresse à des professionnels ayant déjà une expérience dans le domaine du vin et l'ambition de devenir des managers du secteur ou de créer leur entreprise. 

Avec déjà près de 1000 diplômés à travers le monde, la School of Wine & Spirits Business attire des étudiants et des intervenants académiques et professionnels du monde entier, créant une population étudiante et un corps professoral culturellement variés avec plus d'une dizaine de nationalités par promotion.

Bonjour Nicolas, quelle est votre formation et d'où vous vient votre goût pour le monde du vin?
J'ai commencé mes études par un Bachelor en Commerce International. À l'époque déjà, j’ai choisi ce parcours pour son côté concret, proche des réalités de l'entreprise. En 2e année, je suis partie une année en Californie. Cette expérience m'a non seulement fait grandir personnellement mais j'y ai également découvert le monde du vin, au travers différentes dégustations de vins locaux. Des vins exprimant des arômes aux antipodes des vins français qui caractérisent la richesse du monde viticole. Cette découverte m'a beaucoup marqué et le vin est vite devenu une passion.

Pour quelle raison avez-vous intégré une formation dans le vin? Et pourquoi le MSc Wine Business?   
À mon retour en France, j'ai continué à explorer cette voie en ayant la chance de participer à différents salons professionnels (Vinexpo à Bordeaux, le Salons des Vignerons indépendants…) et de discuter avec des acteurs du milieu. Je me suis rendu compte que si ces professionnels, notamment les vignerons indépendants, sont tous habités d'une même passion, beaucoup ne sont pas en mesure d'en parler et donc de vendre leur vin. Mon projet est né de ce constat.
J'ai donc décidé de poursuivre mes études sur un Master spécialisé dans le vin. N'ayant pas de réseau ou de famille dans ce domaine, intégrer une formation professionnalisante était un pré-requis pour y travailler. 
Parmi les 3 programmes existants sur le marché français, seul le MSc Wine Business répondait vraiment à mes attentes : 1-une formation totalement en anglais pour acquérir le vocabulaire technique et business, un impératif dans un milieu dont l'essentiel des transactions se font au niveau international; 2-une diversité culturelle et professionnelle dans notre promo, un vrai point fort car il existe une composante culturelle indéniable dans la dégustation d'un vin, ce qui engendre des échanges riches et très formateurs pour comprendre les spécificités des différents marchés et 3- sa situation en Bourgogne.

Pourquoi la situation Bourgogne est un atout?
L'approche viticole profondément tournée vers le terroir de cette région me plait. C'est une région qui me fascine : elle produit des vins parmi les meilleurs au monde, à partir de deux cépages seulement, le Pinot et le Chardonnay. Le tout dans une espace géographique assez réduit, et pourtant il en ressort une mosaïque de vins incroyable. Je suis touché par l'humilité de ces vignerons qui ont une vraie sensibilité au sol et une capacité à élever Pinot et Chardonnay comme personne dans le monde. Depuis les années 90, les vins de Bourgogne connaissent un véritable succès mondial, ils sont extrêmement demandés et pourtant la production est très limitée... Un vrai enjeu pour cette région viticole.

Que retirez-vous de cette formation? Et en quoi elle vous a été utile pour la suite de votre carrière? 
L'aspect à la fois technique et commercial de cette formation. 
Les interventions techniques de professionnels, notamment Claude Chapuis, un professeur de la School of Wine & Spirits Business, lui-même vigneron très reconnu en Bourgogne, mais aussi les cours de dégustation proposés par l'IUVB. En plus de nous enseigner les techniques d'identification des arômes, les défauts des vins, la compréhension olfactive, les cours à l’institut m'ont permis de comprendre à quel point déguster un vin est une expérience subjective, propre non seulement à une culture, mais également à chaque personne. 
Quant à l'aspect commercial, j'ai été marqué par nos cas pratiques sur l'apprentissage des spécificités commerciales propres à chaque pays. Les pays scandinaves fonctionnent avec des monopôles, tout comme le Canada,  et les USA ont instauré une chaine de distribution très précise qu’il faut impérativement respecter. Les taxes et les documents administratifs à fournir sont différents dans chaque pays. Nous avons étudié le fonctionnement d'un bon nombre de pays et aujourd'hui j'ai acquis ce réflexe de me renseigner sur les spécificités légales d'un pays avant d’envisager d’y exporter nos vins. Les importateurs ou les transporteurs spécialisés sont souvent d’un grand soutien pour appréhender ces questions. Enfin, une bonne partie de la formation était axée sur le travail marketing : apprendre à nous vendre, faire parler de soi via des blogs, les réseaux sociaux, les techniques de référencement sur internet etc. Nous avons d'ailleurs participé à une conférence sur le digital dans le milieu du vin en Turquie. 

Et après votre MSc, quelle a été votre parcours et quel est votre poste aujourd'hui?
Après ma formation, j'ai directement occupé un poste "terrain" dans la boutique "Place des Grands Crus" à Beaune : j'ai eu la chance d'y faire beaucoup de rencontres, j'ai pu étendre mon réseau, en rencontrant notamment le Directeur Général du Château de Meursault à qui mon profil plaisait. J'ai eu la chance de passer les entretiens et les tests avant même que l'annonce ne soit publique. J'ai donc débuté au Château de Meursault en 2013 comme Chef de projet sur les activités événementielles et oenotouristiques. Rapidement, je suis passé Responsable de cette activité. Aujourd'hui je suis également Responsable Export du Château de Meursault et du Château de Marsannay pour la moitié du globe.

 

Légende Photo:"intégrer une formation professionnalisante était un pré-requis pour travailler dans le milieu du vin." 



< Retour à la liste des actualités


Newsletter