Actualités
06/02/2012

Élection du BDE : des listes en campagne


Baptiste Henry de Who’s the b’ESC et Amicie De Legge de God Bl’ESC Us témoignent

élections du BDE

La campagne pour les élections du BDE avait lieu la semaine du 23 janvier. Baptiste Henry, Président de la liste Who’s the b’ESC, et Amicie De Legge de God Bl’ESC Us livrent leurs impressions et présentent les coulisses de ce moment phare de la vie étudiante à l’école.

élections bde
« Monter une liste BDE, c'est avant tout une aventure unique ! »
annonce d’emblée Baptiste.
« En début d’année personne ne se connait, et au fur et à mesure les personnes se lient d’amitié, les affinités se créent… Petit à petit, l’idée de monter une liste BDE se renforce. »
Il poursuit :
« L’objectif, c’est bien sûr d’animer l’école, mais également nous différencier, être au service des élèves, améliorer certaines choses. Nous aimerions par exemple développer et rendre meilleures les relations que nous avons avec les universités de la région. Par ailleurs, le fait de développer un projet tel que celui-ci est aussi un moyen d’enrichir notre expérience professionnelle. Monter une liste BDE, c’est un peu comme faire un premier pas dans l’entreprise : il y a une hiérarchie, des postes différents, chacun peut mettre en exergue ses compétences que ce soit en comptabilité, en organisation évènementielle, en rédaction, en travail manuel ou encore en négociation par exemple. Notre philosophie est assez simple : profiter au maximum de cette aventure en donnant le meilleur de nous-même et en entrainant avec nous le plus de monde possible pour faire de cette année une année inoubliable ! »
BDE
Et la campagne en elle-même, comment s’organise-t-elle ?
« Nous l’avons construite par tâtonnements successifs, avec la méthode empirique ! », explique Amicie. « A la base, elle est le fruit de deux rencontres : celle des membres de la liste en début d’année, puis celle des idées et initiatives de chacun des membres avec le réel. Je pense que notre liste peut s’enorgueillir d’un bel esprit participatif ! De fait les interactions qui existent entre nous sont dynamiques dans la mesure où nous sollicitons régulièrement nos avis respectifs : voilà un trésor qu’il faut cultiver ! Cette pratique a fait germer une synergie entre nous, elle a mis du liant et nous a permis de mieux nous connaître. Nous avons ainsi progressé ensemble lors de cette campagne et c’est déjà pour nous une belle victoire ! »
De son côté, Baptiste précise :
« Il y a plusieurs étapes dans l’organisation d’une campagne. Il faut organiser des évènements avec les différents élèves de notre école afin de mieux les connaître et cela prend du temps. Il faut ensuite démarcher des partenaires financiers. La principale difficulté a en effet été pour nous le besoin de financement. Nos secrétaires ont mis en place un système de cotisations au sein du groupe, mais cela n’était pas suffisant. C’est pourquoi nous avons démarché des partenaires afin de nous accompagner dans ce projet. De plus, une fois les fonds rassemblés, il faut faire preuve d’imagination, trouver les animations qui amuseront les gens, acheter le matériel nécessaire, assigner des tâches à chacun pour répartir la charge de travail, etc. »
campagne bdeJustement, quel était le programme de ces deux jours de campagne ? Pour God Bl’ESC Us, il faut le chercher dans le nom même de la liste :
« Notre idée était d’orienter nos activités autour de deux ambiances, une ambiance « paradis » et une ambiance « enfer » »
décrypte Amicie. Pour Baptiste et Who’s the b’ESC :
« Pendant les deux jours nous avons mis à disposition des élèves des jeux du style casse boite, fléchettes, jeux vidéo, tir de basket etc. En plus de ça, nous avons loué deux structures gonflables : un jeu de quilles géant et un tir à l’élastique. Entre chaque intercours, nous avons organisé des concours divers et variés avec des lots à gagner : blind test, concours de chamallow ou de petits beurres, courses en sac, etc. Nous avons aussi fait une tombola, et nous avons même invité des poneys dans l’école ! En fait nous avons essayé de faire dans l’originalité cette année, pour marquer les esprits. Mais surtout pour faire partager notre bonne humeur et notre détermination à l’ensemble des étudiants de l’ESC Dijon. »
bureau des etudiants
« Le but de la campagne, poursuit Baptiste, c’est avant tout CONVAINCRE, montrer que nous sommes à la hauteur et qu’ils peuvent nous faire confiance pour l’organisation de la vie à l’école. Oui l’équipe Who’s the b’ESC est festive, originale, motivée, mais elle est aussi sérieuse, responsable et capable de réaliser à la hauteur de ses ambitions. » Pour Amicie, « l’objectif majeur était de nous poser en tant que partenaires du bien être des étudiants au cours de leur année de scolarité à l’ESC Dijon. Nous avons conscience que ces années d’études que nous partageons ensemble sont un moment important de notre vie et ce pour au moins deux raisons. D’une part, ces années nous préparent ensemble à forger les compétences dont nous userons dans notre vie professionnelle. D’autre part, elles sont l’occasion pour nous d’apprendre de façon conviviale ! La vie est parfois semée d’embûches, on peut souffrir de solitude, les malheurs n’arrivent pas qu’aux autres et il faut savoir profiter de la présence des autres au bon moment, on apprend beaucoup en partageant et tout devient plus facile ! Nous avons donc prévu de faire partager la bonne ambiance et l’esprit positif de notre liste au cours de ces deux jours. Les activités prévues se voulaient donc ludiques et axées autour du bien être : le chamboule tout, le couloir de la mort, les massages et soins, la pinata, etc. »
Et en cas d’élection, quelles seront les ambitions ?
« Nous souhaiterions animer l’école, mais apporter du changement, indique Baptiste. C’est-à-dire s’investir davantage pour les élèves de l’ESC et faciliter leur quotidien, en développant par exemple des partenariats avec les commerces fréquentés par les étudiants afin d’avoir des réductions, des offres pour le pressing ou la laverie, etc. Il serait très bénéfique d’essayer d’entretenir le réseau de l’ESC Dijon afin de développer un véritable esprit familial et impliquer encore plus les élèves. Enfin, nous souhaitons bien sûr organiser le weekend d’intégration ainsi que les galas, mais aussi essayer de renforcer les relations avec les écoles alentour » Pour Amicie, il s’agira de « proposer des activités qui fédèrent les étudiants ! Par exemple une sortie accro-branche, des soirées avec des thèmes conviviaux et une newsletter mensuelle du rire où sera recensé tout ce qui nous a fait rire au cours du mois ! »