Actualités
23/03/2012

Une formation à la certification AMF (Autorité des Marchés Financiers) est délivrée depuis la rentrée


Un vrai plus proposé gratuitement aux élèves

logo de l'AMF : autorité des marchés financiers

 

 

Depuis la rentrée dernière, le Burgundy School of Business, en partenariat avec le CFPB (Centre de Formation de la Profession Bancaire), a mis en place une formation à la certification AMF, obligatoire pour tous les élèves de 3ème année de la spécialisation Banque et Gestion de Patrimoine. Sur volontariat, les élèves de 2ème et 3ème année peuvent également s’inscrire. La formation, gratuite pour les élèves, est aussi ouverte aux diplômés. La première session organisée entre septembre et décembre derniers a connu 100% de réussite.

La formation repose sur des cours magistraux (15h) traitant de l’ensemble du programme et assurés par des professionnels de la banque, des entraînements sur un outil e-learning, reprenant des questions posées à l’examen et indiquant le score réalisé, un suivi et animation des séances, un livre de référence, un examen blanc, l’examen officiel et la délivrance de la certification si l’examen est réussi (par un organisme partenaire certificateur).

Obligatoire depuis le 1er juillet 2010 pour la plupart des collaborateurs dans les banques et organismes financiers, la certification AMF est un examen indispensable pour toute personne souhaitant être recrutée ou évoluer au sein de ces établissements. La certification est un examen « officiel » encadré par la profession bancaire. La certification AMF constitue un véritable passeport : une fois acquise, elle est reconnue dans toutes les banques françaises. Offrir aux étudiants la possibilité d'être certifiés, c’est augmenter encore leur employabilité à la sortie de l’ESC Dijon.

 La certification AMF vise à acquérir des connaissances sur deux grands thèmes :

  • Le cadre réglementaire et déontologique : les marchés financiers, la réglementation bancaire, les prestations de services d’investissement, la déontologie, la lutte contre le blanchiment, la réglementation « abus de marché », etc.
  • Des connaissances techniques : les instruments financiers et les risques, la gestion pour compte tiers, le fonctionnement et l'organisation des marchés, les émissions de titres, etc.