Actualités
12/04/2013

Bachelor : « Être sportif pro en suivant une formation en management de haut niveau »


Témoignage de Nicolas Ritz, élève en 1ère année du Bachelor et international de hockey sur glace

Nicolas Ritz

A 21 ans, Nicolas Ritz ne perd pas de temps. Tout jeune international Français, l’attaquant des Ducs de Dijon devrait certainement représenter l’équipe de France aux championnats du monde de hockey sur glace qui auront lieu en mai. Malgré les contraintes d’une vie de sportif professionnel, Nicolas a intégré le Bachelor Marketing & Business de l’ESC Dijon depuis la rentrée dernière.

 

« Je fais du hockey depuis l’âge de 3 ans. Très tôt, j’ai su que je voulais devenir pro. J’ai franchi les paliers au sein du club de Dijon, réputé pour sa politique de formation, jusqu’à intégrer les équipes de France de jeunes quand j’étais au lycée. Je joue maintenant en équipe senior depuis 2009, année où j’ai obtenu mon bac S, et l’équipe a de bons résultats. Nous avons par exemple fini seconds du championnat Elite et remporté la Coupe de France en 2012. »
 
« Le programme du Bachelor m’a immédiatement intéressé car au-delà du sport, j’aime l’ouverture et les échanges. Par l’intermédiaire de ma carrière dans le hockey, j’ai déjà le projet d’aller à l’international. Je souhaite aussi mieux comprendre les rouages du business et ai déjà en tête quelques idées que je pourrai développer plus tard, et notamment à l’issue de ma carrière. De toute façon, je ne m’imaginais pas continuer uniquement le hockey, sans faire d’études. J’ai besoin de remplir mes journées, alors autant le faire en ayant la chance de suivre une formation en management de haut niveau ! »

« Mon quotidien, c’est trois heures d’entrainement, ainsi que deux matchs par semaine. Le Bachelor a ainsi cet énorme avantage de me laisser beaucoup de latitude pour concilier mon emploi du temps de sportif et mes études. J’ai raté pas mal de cours depuis le début de l’année, notamment les matinées, mais je rattrape grâce au e-learning et aussi la complicité de mes camarades et des professeurs. Dans l’ensemble, je m’en sors plutôt bien. »

« Aujourd’hui, finalement, mon seul souci correspond à mon rêve qui s’accomplit : mes sélections en équipe de France ! Si je suis sélectionné pour les championnats du monde en mai, je serai absent 2 mois... Il faudra alors voir comment peuvent s’organiser mes examens. »

Un détail pour un jeune homme dont la réussite ne laisse pas de glace.