Actualités
04/03/2014

Des professeurs publient des ouvrages de référence


 Management du vin et comptabilité à l’honneur

Steve Charters co-signe Stratégies des territoires vitivinicoles

Steve Charters, Responsable du Centre de recherche de la School of Wine & Spirits Business, coordonne avec Valéry Michaux Stratégies des territoires vitivinicoles. Clusters, gouvernance et marque territoriale, qui vient de paraître dans la Collection « Management & Prospective » de la revue Management & Avenir.

L’ouvrage explique comment l’alchimie d’un vin ne réside pas seulement dans la composition du sol, le climat ou le savoir-faire local, mais aussi dans la convergence en un endroit du monde d’une demande forte, de facteurs socio-économiques spécifiques, d’une dynamique et d’une régulation locale qui se mettent en place et se maintiennent entre les acteurs de la filière vitivinicole d’un même lieu géographique, leur permettant notamment de mener des actions marketing collectives.

Ainsi, à travers une vingtaine de contributions, le livre présente les stratégies déployées par un certain nombre de territoires vitivinicoles en France et au niveau international, abordant des situations réelles et apportant différentes grilles d’analyse théorique des phénomènes en jeu.

Odile Barbe et Laurent Didelot signent Si la compta m’était comptée

Odile Barbe et Laurent Didelot, tous deux professeurs au Burgundy School of Business, viennent de sortir Si la compta m’était comptée. Cet ouvrage a l’ambition d’apporter les connaissances indispensables à toute personne qui souhaite comprendre la comptabilité sans pour autant y consacrer ses études ou sa vie : les enjeux, les principes, les mécanismes, les documents.

Pour faciliter le passage entre la connaissance et l’action, les auteurs s’appuient sur des cas réels puisés dans leur expérience de praticien et d’enseignant. Amortissement, indépendance des exercices ou encore normes IFRS : toutes les réponses à ces questions sont dans cet ouvrage de référence.

Cette parution académique vient assoir encore un peu plus le prestige de la filière AEC (Audit-Expertise-Conseil), spécialisation ancienne de l’Ecole qui bénéficie d'une forte légitimité dans ce domaine (nombre de diplômés travaillant de ce secteur, 5 dispenses du DSCG, entreprises partenaires, etc.).

Par ailleurs, Djamchid Assadi a collaboré à L’économie réelle de l’Iran – Au-delà des chiffres, ouvrage qui vient de paraître chez L’Harmattan sous la direction de Michel Makinsky. Djamchid Assadi y signe un article intitulé « Le modèle rentier du processus d’inflation dans la République islamique ».