Actualités
07/05/2015

Alexandre Maire, 1ère année MIM


« Je concilie avec joie mes études et le triathlon de haut-niveau »

 


Après mon BAC S, j’ai directement intégré le Bachelor Marketing & Business du Burgundy School of Business. Cette excellente formation m’a apporté des bases solides pour aborder le MGE. Mon expérience et les connaissances acquises au cours de ces 3 années m’ont convaincu de la qualité de l’École et donc de poursuivre l’aventure ici. De plus, on m’a offert la possibilité de conjuguer sport et études, ce qui était une réelle opportunité en France. Ma structure d’entrainement se trouvant à Dijon, il était d’ailleurs pratique pour moi de rester sur place pour continuer mon développement. En clair, toutes les conditions étaient ici réunies pour réussir.

Après m’être essayé à plusieurs sports (handball, basket, natation, etc.), j’ai débuté le triathlon à l’âge de 15 ans, « pour faire comme papa ». J’ai obtenu 2 titres de Vice-champion de France en Junior, et deux quatrièmes places en espoir les années suivantes. Depuis 3 ans, je participe à différentes coupes d’Europe pour tenter de marquer des points et grimper au classement mondial afin d’accéder au niveau supérieur : les coupes du monde. J’ai pu réaliser un top 20 et un top 15 en 2014. Par ailleurs, je participe tout au long de l’année avec mon club de Parthenay au championnat de France des clubs de 1ère division, réputé pour être le plus relevé au monde puisque qu’il réunit les meilleurs triathlètes mondiaux. J’y ai réalisé 3 top 30 en 2014.

Le triathlon, comme beaucoup d’autres sports, est exigeant et la pratique du haut-niveau nécessite un volume d’entrainement hebdomadaire important. Je m’entraine en moyenne 20 à 25 heures par semaine, ce qui donne des entrainements bi à tri-quotidiens. À l’École, on m’a permis un aménagement adapté à mes exigences sportives, soit de pouvoir réaliser mon Master 1 en 2 ans. Un étalement du programme qui me permet d’être présent à l’École sur des demi-journées. Mon programme journalier se décompose ainsi : je nage chaque matin à 7h, je peux ensuite placer un 2ème, voire un 3ème entrainement (vélo, course à pied ou renforcement musculaire) dans la journée en fonction de mon planning à l’École. Toute se passe très bien sur tous les plans, les résultats sportifs et scolaires correspondent à mes objectifs.

La suite ? Au niveau sportif, participer à une coupe du monde donc, une véritable ambition de carrière. Puis je ferai un bilan à la fin de l’année pour déterminer mes futures orientations. Même si le sport est une grande partie de ma vie, je ne néglige pas pour autant mes études et ma carrière professionnelle. De ce point de vue, pourquoi ne pas travailler dans des entreprises de team-building ; l’évènementiel sportif est un domaine qui m’attire également. Aujourd’hui, je sais que la vie de sportif de haut-niveau n’est pas toujours chose aisée financièrement parlant, et j’ai toujours cette idée dans un coin de ma tête de devenir agent sportif. Bref, ce ne sont pas les idées qui manquent. Ma dernière année de master en spécialisation Marketing Vente Communication devrait me permettre de mieux me préparer et m’aider à prendre mes décisions.

Alexandre Maire, 1ère année MIM