Actualités
24/06/2015

Alexis Brault, 1ère année MGE


« L’international jusqu’au bout des doigts en tant que Président de Melting Potes »

 


N'étant pas très attiré par la théorie et bien plus par la pratique, j'ai fait un BEP vente action marchande puis un Bac Pro commerce à Cholet. Après 4 années de formation et déjà plusieurs mois de stages, je suis rentré en BTS Commerce International au Mans. J'ai choisi cette formation car je souhaite construire ma carrière à l'international. J'ai eu l'opportunité de partir en stage en Inde puis en Chine pendant un peu plus de 4 mois. Une excellente façon de perfectionner son anglais et de renforcer ses capacités commerciales et sociales.

J’ai hésité à rentrer en école de commerce, notamment à cause des frais de scolarité qui peuvent être conséquents. J’ai donc décidé de partir en Thaïlande, où j'ai travaillé en tant que serveur pendant plusieurs mois afin de gagner de quoi vivre. Mais très vite, je me suis rendu compte qu'un BTS n'était pas suffisant. Je suis donc rentré en France, et j’ai trouvé un travail dans une boutique de mode pour homme. J’ai économisé pour m’offrir la seule option viable et logique me permettant de boucler ma formation et débuter mon parcours professionnel : rentrer en École de Management. Travailler et réviser n'a pas été simple, surtout après un long moment loin des cahiers, mais ça en valait la peine.

L’international, encore et toujours

Avant même d’intégrer l'ESC Dijon, je savais déjà que je ferai partie de l'association des internationaux Melting Potes. Aujourd'hui j'en suis le président, comme quoi quand on se donne les moyens, on arrive à ses fins ! J'ai également listé pour le Bureau des Arts dont j'ai été le responsable communication jusqu'à la fin de nos élections. Ces expériences associatives sont d’une richesse extraordinaire.

Aujourd'hui je fais mon stage de première année à l'ESC au sein de l’équipe des admissibles, et je compte suivre le Master Grande Ecole en anglais à la rentrée prochaine, moi qui était en parcours francophone cette année. Je compte repartir à l'étranger cet été afin d'améliorer mon anglais et renforcer mon réseau à l'international. Au semestre 4, j'aimerai partir en université partenaire à Séoul en Corée du Sud. L'Asie est une destination qui m'attire par ses valeurs et j'aspire à découvrir davantage cette région qui me semble désormais incontournable.

Pour ce qui est de mes projets, je pense que le Diplôme du Master Grande École est un billet pour l'international et que le monde s'ouvre à nous. Je ne me limite donc pas à un pays ou à un continent. Aujourd'hui, il est rare d'avoir un seul projet fixe et c'est pourquoi j'en ai plusieurs. Là encore, notre diplôme nous prépare à de nombreuses possibilités et avec mon parcours, je pense pouvoir me laisser encore le temps de peaufiner mes envies. Nous changeons au fil de nos rencontres et de nos experiences, j'espère en faire suffisamment pour m'intéresser à un maximum de domaines ! 

Alexis Brault, 1ère année MGE