Actualités
18/12/2015

Une synthèse pour l'entrepreneuriat culturel et créatif


Suite aux rencontres professionnelles organisées à l’ESC Dijon en septembre 2015

La Coursive Boutaric organisait fin septembre, en partenariat avec l'ESC Dijon-Bourgogne, des rencontres professionnelles autour du thème : « Encourager l'entrepreneuriat culturel et créatif : un investissement d'avenir pour les territoires ».

Temps fort de l’année 2015, ces Rencontres professionnelles ont atteint leur objectif en attestant de l’apport du secteur culturel et créatif sur le territoire et dans l’économie.

Issue des débats et échanges des Rencontres, cette synthèse met en avant les principaux constats, enjeux et les propositions pour encourager l’entrepreneuriat culturel et créatif sur le territoire Bourgogne Franche-Comté. Elle a été diffusée à l’occasion des élections régionales 2015.

A télécharger 12 propositions pour encourager l’entrepreneuriat culturel et créatif

12 propositions pour encourager l’entrepreneuriat culturel et créatif :

  1. requalifier la relation entre élus, acteurs publics, privés et habitants en réaffirmant la mission d’intérêt général portée par les entreprises culturelles et créatives ; favoriser la concertation à tous les niveaux.

  2. soutenir les processus de coopération et de regroupement entre les entreprises culturelles et créatives ; flécher le financement de ces regroupements sur la ligne du développement économique.

  3. créer un dispositif de soutien à l’export intégrant la mobilité des acteurs culturels et créatifs.

  4. favoriser de nouveaux modes de partenariats avec le monde économique classique en créant des espaces et des temps de rencontres entre acteurs.

  5. créer un observatoire de l’entrepreneuriat culturel et créatif pour analyser les enjeux propres à la région, détecter les besoins et anticiper les évolutions nécessaires. Avec pour finalité soit d’ajuster soit de créer des dispositifs de soutien adaptés au secteur (compétences, export, fond d’investissement, reprise-transmission, etc.).

  6. adapter les financements dédiés à la Recherche et Développement à la filière culturelle et créative, en considérant les notions de création et d’innovation sociale comme des investissements immatériels.

  7. encourager les partenariats entre les entreprises culturelles et créatives, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les acteurs privés pour générer de nouvelles innovations sur le territoire.

  8. s’appuyer sur les dispositifs et organismes d’accompagnement existants en créant un guichet unique pour les entrepreneurs culturels et créatifs, point d’entrée de la diffusion de l’information et de l’accompagnement.

  9. favoriser une meilleure coopération entre les organismes de gestion sociale (Pôle emploi, Urssaf, Maison des artistes, etc.) pour faciliter l’accès à l’information.

  10. former les porteurs de projets à l’entrepreneuriat dans le cadre de la formation initiale et continue en lien avec les opérateurs du territoire déjà investis dans cette mission.

  11. créer des dispositifs d’incubation de projets et de couveuse d’entreprises pour éviter la fuite des talents et sécuriser les parcours des entrepreneurs.

  12. développer une mission d’accompagnement spécifique aux artistes émergents pour renforcer les compétences techniques, les connaissances du secteur et les liens avec les lieux de diffusion du territoire.