Actualités
04/05/2016

Vitaly Goloubev (MGE 2010)


« J’agis au cœur de la transition énergétique »

« Après deux ans de classe préparatoire technologique, j’ai rejoint l’ESC Dijon pour y suivre un parcours anglophone. J’avais déjà l’intention de travailler dans le secteur de l’énergie puisque j’ai choisi de réaliser mon année de césure au sein d’Exxon Mobil, pour une mission de contrôle de gestion. Puis en dernière année, j’ai passé un semestre à l’EGADE Business School du Tecnológico de Monterrey, au Mexique, avant de faire mon stage de fin d’études en tant que chargé de mission auprès du Médiateur de GDF SUEZ. La Médiation institutionnelle est une composante méconnue de la RSE. Elle s’adresse à toutes les parties prenantes de l’entreprise, en interne comme à l’externe, et a notamment une dimension sociale forte dans son rôle auprès des personnes démunies ou fragiles.

Avant même d’intégrer l’École, j’étais déjà habité de convictions écologiques et sociétales, mais c’est au cours de mon passage rue Sambin qu’elles ont pris une nouvelle ampleur et ont pu devenir concrètes. Ainsi avec mon camarade Amaury Perrin, nous avons lancé le projet « Campus Vert ». Né d’une volonté personnelle, il consistait à mener des actions d’information et de sensibilisation à l’École, ou encore un audit énergétique. L’objectif était de sensibiliser des étudiants et d’apporter notre aide au campus, avec l’idée que ce qu’on peut économiser sur l’énergie peut être réinvesti sur de l’éclairage basse consommation ou des travaux d’isolation par exemple. Nous avons aussi mené une collecte de matériel informatique obsolète pour qu’il soit recyclé et valorisé, avec le concours de Hewlett Packard, mais surtout en y impliquant des entreprises et des écoles locales. Ce qui est gratifiant, c’est que ces projets ont été repris par la suite : les graines que nous avons semées ont porté leurs fruits.

D’une manière générale, l’ESC Dijon a été un terreau formidable sur ces sujets. J’y ai toujours ressenti des liens forts avec toutes les dimensions RSE, que ce soit par un véritable engagement porté par la Direction, mais aussi ailleurs, chez les partenaires, à travers les cours… Et puis le tissu associatif : on engage les élèves sur ces aspects, par le biais de la Pédagogie par l’Action Citoyenne (PAC) par exemple, très formatrice, qui m’a permis d’aborder le monde du travail d’une autre manière. À mon sens, l’ESC Dijon est précurseur sur ces valeurs parmi les écoles, qu’elle a cela dans son ADN.

Un métier de valeurs, au cœur de la transition énergétique

Aujourd’hui, je suis Responsable du Service Consommateurs chez ENGIE Home Services, filiale du Groupe ENGIE (ex GDF SUEZ) s’occupant de l’entretien et du dépannage des chaudières, de pompes à chaleur ou encore de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). De plus en plus, nous proposons également des travaux d’isolation et de rénovation énergétique. Le choix de cette entreprise et de ce poste n’est pas anodin : je savais qu’ici on agit, on aide concrètement à gagner en efficacité et en longévité via nos produits et prestations. Dorénavant les gens souhaitent faire des économies dans ce domaine et sont prêts à y mettre les moyens.

Ainsi, derrière ces travaux de rénovation, il y a tout un ensemble de conseils pour accompagner cette transition. Il est passionnant de prendre part à cela. Mon job, en bout de chaîne, consiste notamment à gérer les litiges ou les problèmes, mais je me sers de tout cela pour apporter des améliorations à nos processus. Nous réalisons 14 000 interventions par jour : c’est une grosse exposition, mais quelle richesse !

Pourquoi avoir choisi ce secteur ? Je vois deux raisons principales. D’abord, c’est pour moi le secteur de tous les enjeux. On l’a vu avec la COP21, la transition énergétique est fondamentale, et le secteur de l’énergie sert d’étalon pour beaucoup de décisions, tout le monde est concerné. Et puis cela est en lien avec mes convictions et mes valeurs. Je suis persuadé qu’il faut aller dans les structures dans lesquelles on peut agir concrètement ; on est évidemment dans une transition longue, mais j’ai envie d’être acteur de cela.

J’ai aussi le souhait d’être acteur dans mon environnement personnel, c’est pourquoi, ayant emménagé récemment dans le 19e arrondissement de Paris, je suis allé à la rencontre des élus pour connaitre les projets à dimension responsable et écologique en cours. Je participe donc en ce moment aux différents conseils, (d’arrondissement et de quartier, et vais à la rencontre de collectifs d’habitants, pour voir comment je peux m’impliquer à ce niveau. Il y a beaucoup de choses à faire à l’échelle locale, et les enjeux à Paris sont énormes.

Enfin, je reste marqué par mon expérience à l’ESC Dijon, puisque j’étudie la possibilité de reproduire sur le site du Siège social de ENGIE Home Services le projet « Campus Vert » que nous avions monté à l’École. Sur le même modèle, il serait intéressant de réaliser cette année une étude sur les consommations du bâtiment et sur les pratiques, pour ensuite impliquer le personnel dans des démarches de diminution des coûts d’énergie et d’impact environnemental. C'est un engagement quotidien. »