Actualités
08/06/2016

Charlie Lambert (Bachelor, Promo 2012)


En VIE à Singapour afin de développer une PME d’équipement de pâtisserie

« Originaire du Jura et après un Bac ES à Dôle, je souhaitais m’orienter vers une formation en commerce international. J’avais de très bons échos de l’ESC Dijon, École proche de chez moi, et la perspective de partir à l'international dès la première année et de faire de nombreux stages en France et à l’étranger m’ont rapidement convaincu de rejoindre le Bachelor Marketing & Business.

Et de fait je n’ai pas été déçu, puisqu’au-delà de cours passionnants et de la super ambiance sur le campus dijonnais, j’ai passé 3 excellents mois à Brock University au Canada en première année. En 2e année, j’ai réalisé un stage de 3 mois dans une entreprise à Londres en tant qu’assistant marketing communication, puis en 3e année un trimestre en Inde, dans une ONG dédiée au microcrédit. Autant d’expériences qui m’ont donné envie de continuer à combiner passion pour le voyage et études, de découvrir d'autres cultures et d'autres façon de penser.

Une fois mon diplôme de Bachelor en poche, j’ai décidé de poursuivre en Master et c’est dans ce cadre que j’ai pu passer une année à Bangkok et que j’ai eu un véritable coup de foudre pour l'Asie du Sud-Est. L’optimisme et la gentillesse des gens, le coût de la vie, la nourriture… et les facilités d’emploi, tout m’a plu ! J’avais envie de rester dans ce pays et j’ai ainsi passé presque 8 mois de stages dans une boite s’occupant du déménagement d'expatriés, à un poste de business development.

Rayonner en Asie du Sud-Est

À mon retour en France et après avoir un peu postulé de-ci de-là, j’ai proposé à mon oncle, PDG de Deco Relief, spécialiste de l'équipement des pâtissiers boulangers basé à Talant, un VIE en Asie du Sud-Est. Je l’ai convaincu de l’intérêt de développer ses ventes sur cette zone ; la marque y était déjà présente via des distributeurs, mais l’idée était d’avoir un véritable ambassadeur sur place, pouvant aller à la rencontre des clients, d’être présent sur les salons ou de trouver de nouveaux distributeurs sur de nouveaux marchés comme les Philippines par exemple.

Je suis parti le 1er septembre dernier m’installer à Singapour, choisi pour sa situation géographique centrale, et tout se passe vraiment bien : les clients sont contents, les chiffres augmentent, je voyage beaucoup dans la zone, en Malaisie, en Thaïlande, au Vietnam, à Hong Kong… J’enchaîne les rendez-vous avec les clients, des hôtels, des restaurants, des pâtisseries/boulangerie individuelles ou des chaines, etc.

Si la vie ici est un peu chère, la ville offre beaucoup d’avantages, notamment côté business. C’est comme une petite bulle de 5 millions d'habitants, dont la moitié d'expatriés. Je loue des bureaux à la chambre de commerce franco-singapourienne et suis avec 6 VIE au quotidien. J’ai signé pour 12 mois alors mon aventure finit bientôt… ou pas ! Il se peut que nous ouvrions une filiale ici ou que nous transférions le VIE dans un pays proche. Dans tous les cas, je n’ai pas envie de rentrer en France maintenant. Je sais qu'ici je peux trouver des opportunités assez facilement : j’ai maintenant beaucoup de pistes à explorer et de réseaux à exploiter. »