80% de femmes dans la nouvelle promotion de (Re)Connect

Le programme d’inclusion de réfugiés de BSB accueille 20 participants dont une dizaine d’Ukrainiennes de janvier à avril 2023

Depuis ce 5 janvier, BSB accueille une nouvelle promotion de (Re)Connect, son programme dédié à l’inclusion de réfugiés. Pour cette seconde édition sous cette forme, ce sont ainsi 20 participants – deux fois plus que l’an dernier – qui pendant 3 mois, à raison d’une vingtaine d’heures par semaine, seront immergés dans le monde de l’entreprise en bénéficiant du réseau de l’Ecole.

Particularité cette année : 80% sont des femmes, dont la moitié sont des Ukrainiennes – ce qui fait naturellement écho à l’actualité mais aussi à des tendances plus structurelles. Au-delà de l’initiative solidaire de réinsertion, de lutte contre la discrimination et de promotion de la diversité, (Re)Connect répond aux besoins du territoire et est en totale adéquation avec les valeurs d’accompagnement et d’excellence de BSB.

Promotion féminine et marquée par la crise ukrainienne

Alors que jusqu’à présent le programme accueillait essentiellement des hommes, ce sont cette année 16 femmes sur 20 participants qui composent la nouvelle promotion de BSB (Re)Connect. « Cela répond à une certaine forme de logique puisque plus de 50% des exilés dans le monde sont des femmes » explique Céline Soulas, professeure à BSB et responsable du programme.

« Surtout, cela souligne l’enjeu essentiel de l’intégration, de l’éducation et de l’employabilité des femmes en exil, et leur rôle prééminent dans le quotidien des structures familiales, avec en toile de fond la problématique d’une charge mentale accrue pour ces femmes réfugiées. »

Celles-ci viennent du Soudan ou encore de Syrie, mais cette année elles sont la moitié en provenance d’Ukraine, conséquence du conflit ayant éclaté en février 2022. « La plupart ont dû quitter leur pays avec leurs enfants, en laissant leur compagnon sur place » précise Céline Soulas. « Il est donc fondamental de contribuer à leur réinsertion professionnelle mais aussi sociale, en s’appuyant notamment sur des réseaux de femmes. »

Porte ouverte sur le monde du travail et la vie sociale grâce au réseau

« Dans leur pays, elles étaient photographe, coiffeuse, coiffeuse/visagiste dans l’évènementiel, ingénieure dans le BTP, infirmière, économiste en banque, manageuse dans l’hôtellerie-restauration, agente immobilière, , mais aussi gestionnaire dans une boutique de denrées alimentaires, technicienne dans les télécoms, chargée de services clientèle ou encore professeure d’anglais… : nous allons les aider à travailler leur employabilité en offrant cette clé qu’est le réseau » poursuit Céline Soulas.

Le programme de 24 heures de cours hebdomadaires pendant 12 semaines (français et culture d’entreprise principalement) s’appuie ainsi sur une forte implication bénévole des élèves, du personnel, des professeurs, des intervenants ou encore des diplômés de l’École.

Innovation pour cette nouvelle édition : la troupe d’improvisation Lisa 21, qui est intervenue lors de la journée d’intégration du jeudi 5 janvier, proposera aux participants de (Re)Connect de monter une pièce de théâtre, dont une représentation aura lieu en avril lors de la diplomation du programme.

Retour à la liste des actualités

NOTRE STORY POUR S’INFORMER inspire.

NOTRE STORY INSPIRE EST UNE INVITATION À LA DÉCOUVERTE D’INITIATIVES À IMPACT POSITIF. VÉRITABLE REVUE DE TENDANCES, ELLE A POUR OBJECTIF DE SENSIBILISER NOTRE COMMUNAUTÉ AUX DÉMARCHES RESPONSABLES, D’ÉVEILLER LES CONSCIENCES ET DE POUSSER À L’ACTION.