LANCEMENT D'UNE NOUVELLE FORMULE DU MASTER GRANDE ECOLE - Burgundy School Of Business

LANCEMENT D’UNE NOUVELLE FORMULE DU MASTER GRANDE ECOLE

La philosophie: manager la complexité, acquérir une culture de leader du changement, repousser ses limites

Dès la prochaine rentrée, BSB déploiera une nouvelle formule de son Master Grande Ecole (MGE). Trois lignes de force émergent de la réforme d’un programme plus que jamais centré sur l’étudiant: apprendre à manager la complexité du monde; acquérir une culture Lead For Change; et repousser ses limites, avec une grande individualisation des parcours.

Les fondamentaux du programme sont renforcés tant dans la dimension internationale qu’en matière d’exigence académique, et l’accent est mis sur l’apprentissage et l’alternance, en particulier sur le nouveau campus lyonnais.

(1) Apprendre à manager la complexité

Le monde est de plus en plus complexe et se transforme sous la pression de quatre forces majeures: la mondialisation, l’intelligence artificielle, la diversité et le développement durable. L’ambition de BSB est de donner à ses élèves les compétences et le socle intellectuel indispensables pour appréhender cette complexité et la manager.

L’ensemble des enseignements embrasse concrètement cet enjeu de former des citoyens globaux, qui savent positionner leur pensée dans un monde multiculturel, qui ont compris que la RSE est indispensable à la stratégie d’entreprise et qui mesurent les ressorts des transformations technologiques et leurs conséquences sociétales.

Cela passe notamment par un renforcement du socle de culture générale et économique – dans une logique de continuum et de complémentarité avec les acquis de la classe préparatoire.

Pour appréhender la complexité, BSB déploie des modules et initiatives pédagogiques emblématiques:

  • Dès la rentrée de pré-Master, le challenge Innovation Sprint plonge l’étudiant dans la résolution de problématiques managériales réelles d’entreprises grâce à la mobilisation des outils de la recherche académique.
  • En pré-Master également, le module My Mission Lead For Change est une mission citoyenne avec, d’une part, un engagement sur le terrain (40 heures passées au sein d’une association le plus souvent), et d’autre part une prise de recul individuelle et collective pour mieux comprendre le contexte sociétal dans lequel se situe cet engagement.
  • Toujours en pré-Master, le module Deep Dive Artificial Intelligence confronte les élèves aux enjeux de l’IA et des nouvelles technologies ; des cours de philosophie de l’IA sont notamment intégrés.
  • Un module de philosophie du management en Master 1 permet à l’élève de poser la question de son action dans et sur la Société en tant que manager.
  • Enfin en Master 1, le parcours BSB Humanities à McGill University (Montréal, Canada) permet aux élèves de suivre un semestre d’humanités (littérature, philosophie, histoire, géopolitique, etc.) dans la Faculty of Arts de cette prestigieuse université, pour comprendre le monde avec une vision différente tant en matière de pédagogie que d’ouverture interculturelle.

Pour appréhender la complexité, BSB renforce la formation par la recherche

Il ne s’agit pas de former les élèves « à la recherche », mais de leur donner des outils méthodologiques et intellectuels pour faire face à la complexité du monde. Les objectifs sont d’apprendre à formuler une problématique, faire une revue de la littérature pour connaître l’état de l’art, formuler des hypothèses, exploiter une méthodologie pour proposer des réponses. A cette fin, les cours de méthodologie de la recherche et les exigences de la thèse professionnelle en Master 2 (obligatoire pour tous les élèves) sont renforcés.

Plus globalement, « en apprenant à apprendre », l’étudiant va savoir comment faire face un problème, développer son autonomie et sa capacité à évoluer. Ces compétences méthodologiques visées sont dorénavant auto-évaluées au sein du référentiel de compétences, qui va donc au-delà de l’évaluation des connaissances académiques, professionnelles, et des soft skills.

(2) Acquérir une culture Lead For Change

L’acquisition de compétences managériales, évidemment essentielles aux leaders du changement, est surtout développée en dernière année (Master 2) au sein de modules de tronc commun – dont un module de Leadership management.

Le cycle de conférences Meet-up Inspiring Leaders offre de précieux partages d’expériences d’acteurs du changement avec les élèves (chefs d’entreprises, startupers, experts, etc.)

Le Leadership programme, toujours en Master 2, permet aux étudiants les plus ambitieux (et qui s’en donnent les moyens) de se préparer aux sélections des programmes Haut Potentiel des grands groupes. Cela implique notamment une expérience de backpacking pour sortir de sa zone de confort et plusieurs sessions dédiées au team building, à l’assertivité ou la communication d’influence.

(3) Repousser ses limites avec une individualisation poussée des parcours

Dès la première année (pré-Master), il est dorénavant possible (en plus des cours de tronc commun) de choisir un parcours spécifique (Culture, Finance, Audit-Expertise-Conseil, Marketing/Vente, Data Science, Entrepreneuriat & Innovation, International Manager), afin de goûter une expertise, développer des compétences corrélées, rencontrer des entreprises du secteur et découvrir des métiers. En cours de cursus, on peut toujours changer de parcours.

En Master 1, le contenu est largement à la carte avec quatre électifs à choisir parmi une vingtaine très variés: Transformation digitale, Stratégie de marque, Management des organisations, Management des PME et intrapreneuriat, Pilotage de la performance, Marketing stratégique, Luxury marketing & premium productsSports marketing, Géopolitique, Game Theory, etc.

Enfin, les parcours sont renforcés pour permettre aux étudiants les plus ambitieux de suivre en Master 2 des MSc sélectifs de haut-niveau et obtenir des double-diplômes BSB.

Des fondamentaux renforcés

En parallèle de cet ensemble de nouveautés, les fondamentaux sont affermis autour des parcours d’excellence et de la culture entrepreneuriale et internationale – avec toujours l’obligation de réaliser a minima un semestre académique à l’international, et jusqu’à 30 mois d’expérience à l’étranger.

Le développement des parcours professionnels est également renforcé avec l’alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation), à Dijon et à Lyon, avec trois options de réalisation (M1-M2, milieu du M1 et M2 ou seulement M2). En 2020, BSB a doublé son nombre de places en alternance, modalité en forte expansion à Lyon où un nouveau campus ouvrira ses portes en février 2021.

Découvrez inspire.

Prenez 10 minutes pour vous inspirer des idées & initiatives d’aujourd’hui
et de demain qui opèrent un changement positif dans nos vies

Je m'inscris à la newsletter