L’engagement citoyen des élèves plus fort que tout - Burgundy School Of Business

L’engagement citoyen des élèves plus fort que tout

Dans la période compliqué liée au Covid, les étudiants de BSB poursuivent leurs actions civiques et solidaires

Dans le contexte de crise sanitaire que nous vivons depuis de longs mois, la situation est particulièrement difficile pour les étudiants, dont un certain nombre subit notamment le manque de lien social et l’isolement.

Malgré cela, 400 élèves de BSB poursuivent activement leur engagement citoyen dans le cadre leur Mission Lead for Change (anciennement Pédagogie par l’Action Citoyenne), un module obligatoire depuis plus de 15 ans pour lequel ils s’impliquent auprès d’associations partenaires de l’Ecole, elles-mêmes investies au niveau social, sociétal ou environnemental: lutte contre l’isolement des séniors, soutien pédagogique à des jeunes en difficulté, écologie, soutien à des personnes en situation de précarité, lutte contre les inégalités, sensibilisation aux addictions, etc.

Missions maintenues partout en France

Chaque année, ils sont 400 élèves de BSB, issus de première année du MGE (Master Grande Ecole) et pour la première fois cette année du programme post-bac Bachelor, à participer à ce module d’engagement citoyen. Si la situation héritée de l’épidémie de Covid-19 a chamboulé beaucoup de choses pour les étudiants, à commencer par un enseignement essentiellement pratiqué à distance, la grande majorité d’entre eux reste fortement mobilisée et prend sa mission à cœur.

Bien sûr, tous n’ont pas pu poursuivre leur mission initiale à Dijon ou Lyon. Rentrés auprès de leur famille pendant les périodes de restriction, ils ont dû trouver une mission proche de chez eux. Ainsi, partout en France, des étudiants BSB ont participé à la collecte de la Banque Alimentaire, apportent leur soutien dans des écoles, auprès des Restos du Cœur ou d’associations locales. Autre exemple : un groupe d’élèves du Bachelor doit rejoindre en février à Calais deux associations dédiées à l’aide des migrants.

Solidarité ancrée localement

A Dijon, les missions ont pu continuer en présentiel et parfois s’adapter à distance, au sein d’un écosystème d’associations partenaires dont le relationnel tissé au fil des années s’avère toujours plus précieux. Une quinzaine d’étudiants présents ont ainsi continué à participer aux maraudes organisées par la Croix Rouge. Des équipes, près d’une trentaine d’élèves au total, ont pu se constituer pour prendre part à la grande collecte alimentaire de la Banque Alimentaire à Dijon. Une douzaine d’étudiants rend visite au domicile de personnes âgées ou garde le lien par téléphone par l’intermédiaire du Centre Communal d’Action Sociale de Talant et de l’association Grand Montchapet, en respectant bien entendu les gestes barrière.

Le soutien scolaire est aussi proposé à des jeunes, aussi bien au sein de collèges et lycées (Lycée les Arcades par exemple, au sein duquel 12 étudiants restent engagés même à distance), de Maisons d’Enfants à Caractère Social (Pôle Chenevières à Chenôve par exemple), via des associations (AFEV par exemple avec 14 étudiants) ou encore au sein de centres de formation pour sportif (DFCO, Pôle Espoir Dijon Football). De nombreuses autres structures permettent aux élèves de contribuer à la solidarité locale (la Recyclade, Epi’sourire, Dijon Métropole, l’Arche, des MJC/centres sociaux, etc.).

Découvrez inspire.

Prenez 10 minutes pour vous inspirer des idées & initiatives d’aujourd’hui
et de demain qui opèrent un changement positif dans nos vies

Je m'inscris à la newsletter